Nous avons déjà pu admirer la rue traditionnelle japonaise Taima-dera avant de nous rendre au temple du même nom. Nous avons alors constaté comment elle a pu rester traditionnelle tout en se modernisant. Arrêtons nous y plus longuement après avoir visiter le temple et avant ou après le musée du sumo Kehayaza. La rue regorge de trésor cachés, par exemple la boutique de souvenirs Kazu qui offre entre autres de magnifiques Kehaya dango, pâte de haricots rouges dans gâteau de riz. Il y a aussi de nombreux cafés et restaurants comme Futakami. N’hésitons pas à nous y arrêter avant de nous rendre au musée. Après, nous pourrons repartir. Et nous arriverons ensuite rapidement à au musée, notre prochaine destination.

La rue est parfaite pour faire une pause entre les deux longues activités que sont la visite du temple Taima puis celle de Kehayaza, le musée du sumo. Vous pouvez parfaitement y déjeuner à votre faim. C’est magnifique ! Et dernière chose : après l’effort, le réconfort. Nous pouvons après l’expérience sumo aller déguster de délicieux chujo mochi, pâte de haricots rouges sur pâte de riz, la spécialité du coin, à Chujodo Honpo, sur le chemin du retour. La très bonne pâtisserie se trouve dans cette rue traditionnelle japonaise en face de la gare avant de repartir vers de nouvelles aventures. Vous venez ? Je vous attends !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :