Kobé est la troisième ville du Kansai et la sixième ville du Japon par sa population, 1,5 million d’habitants. Lieu important de la mode et de l’Histoire du Japon, la ville s’est magnifiquement relevé du grand tremblement de terre du Kansai de 1995. La ville a tous les attributs d’une grande ville moderne tournée vers l’avenir.

La ville s’étend de la mer au sud à la montagne au nord (jusqu’aux fins fonds de la station thermale d’Arima). Il est facile d’y repérer le nord et le sud. Héhé ! Son centre-ville s’étend de la mer intérieure de Séto aux premières montagnes. Il faut au bas mot une bonne heure pour rejoindre le quartier de Kitano, en hauteur au port de Kobé et il faut une bonne journée pour bien visiter ce centre-ville ! Arrivés à la gare de Sannomiya, nous ressentons cette atmosphère si particulière à Kobé, un centre urbain très serré entre montagne et mer.

Un peu d’Histoire

Avant de visiter la ville, il convient d’en approcher l’Histoire. La ville est présente dès l’antiquité japonaise. Son sanctuaire Ikuta aurait été fondé en 210 par l’impératrice Jingu. Les visiteurs japonais et étrangers sont encore nombreux aujourd’hui, par exemple lors du nouvel an. Kobé, c’est aussi littéralement « la porte des dieux » en japonais.

La ville était aussi la base du clan Taira, rival du clan Minamoto. Taira no Kiyomori, de la région, avait en son temps reçu les faveurs du pouvoir impérial. Il voulait faire de Kobé sa capitale militaire du Japon, tels que le furent par la suite Kamakura ou Edo (actuelle Tokyo). Malheureusement pour eux, les Minamoto ont gagné la guerre civile. Ils ont par la suite installé leur capitale à Kamakura à la fin du XIIème siècle.

Au XVème siècle, le port de Kobé était déjà très actif dans le commerce intérieur. Lors de la fin du shogunat puis du début de la restauration impériale au milieu du XIXème siècle, le Japon s’ouvre à l’étranger. L’expérience de Kobé lui a valu d’être promu port ouvert. Cela a grandement contribué au développement actuel de la ville. Le quartier très animé de Sannomiya, le quartier européen de Kitano , le quartier chinois de Nankinmachi et le port sont là pour nous le rappeler.

Aller à Kobé, c’est ressentir l’atmosphère d’une ville ancienne du Japon tournée vers l’avenir. Après être arrivé à Sannomiya, c’est l’occasion pour nous de remonter vers le quartier de Kitano. Nous redescendrons ensuite à Nankinmachi pour finir par le port. Ca vous intéresse ? Je vous attends !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :