Le château de Nijo représente le pouvoir absolu des shoguns à Kyoto. Les dictateurs militaires et leurs samouraïs détenaient la réalité du pouvoir au Japon de 1185 à 1868, sauf durant un interlude de trois ans entre 1333 et 1336. Il faut bien dire que les militaires forçaient la main des empereurs et n’hésitaient pas à les renverser s’ils prenaient trop de liberté à leur goût. Les empereurs leur déléguaient alors théoriquement et de facto leur pouvoir lors des shogunats successifs Minamoto, Ashikaga puis Tokugawa. Les shoguns avaient une puissance absolue et même les empereurs ne sauraient les contredire. C’est dans cette optique de le château de Nijo (Nijo-jo en […]